Bruxelles

Inside Art nouveau

Palais du Vin « Brias et Cie »

Rue des Tanneurs 62, 1000 Bruxelles, Belgique

Façade (photo ca 1990), photo Bastin-Evrard ©urban.brussels. Reproduction interdite.

Façade (photo ca 1990), photo Bastin-Evrard ©urban.brussels. Reproduction interdite.

Passerelle supérieure (photo 2007) ©urban.brussels. Reproduction interdite.

Passerelle supérieure (photo 2007) ©urban.brussels. Reproduction interdite.

Façade (photo ca 1990), photo Bastin-Evrard ©urban.brussels. Reproduction interdite.

Façade (photo ca 1990), photo Bastin-Evrard ©urban.brussels. Reproduction interdite.

Passerelle supérieure (photo 2007) ©urban.brussels. Reproduction interdite.

Passerelle supérieure (photo 2007) ©urban.brussels. Reproduction interdite.

Palais du Vin « Brias et Cie »

Ce bâtiment monumental est un bel exemple d’architecture industrielle du début du XIXe siècle. La société Brias-Catteau, spécialisée dans le négoce de vin, établie dans le quartier depuis 1892, désire transformer radicalement et reconstruire ses entrepôts dans le style Art nouveau, plus à la mode. Elle confie cette mission à l’architecte Fernand Symons.

EXTERIEURS

La longue façade polychrome, fraichement colorée par le jeu des matériaux, est conçue par l’architecte comme un véritable étendard publicitaire qui manifeste clairement la modernité de l’entreprise. Admirez les sgraffites de Géo Ponchon, qui illustrent les écussons de différentes régions vinicoles célèbres.

La vigne et le raisin sont aussi évoqués dans les grilles en fer forgé ainsi que dans la clef en pierre du fronton.

INTERIEURS

Ce bâtiment a fait l’objet d’une importante rénovation au début des années 2000 ; il abrite désormais un centre d’entreprise et un marché couvert. Néanmoins, vous pouvez encore percevoir au niveau de l’atrium la rigueur de l’architecte dans l’interprétation d’une architecture au service d’une fonction, traduite dans la continuité de la faïence décorative en soubassement, ainsi que le traitement du revêtement du sol, de même que par l’apport de lumière et d’aération naturelles, le tout répondant aux règles hygiénistes pour un plus grand confort des ouvriers et des employés de l’époque.

A proximité